Le 1er octobre 2019 une fête principale de la Chine est célébrée, le 70ème   anniversaire de la création de la république populaire de Chine (RPC). En 1949, c’est l’URSS qui a reconnu l’existence de la RPC, le lendemain de sa proclamation. Au fil des années, un long chemin a été parcouru par nos pays: l’établissement des relations dans les domaines économique, spatial, de la construction aéronautique, ainsi que dans le domaine culturel. Des festivités importantes ont eu lieu sur la place Tiananmen à Pékin: défilés militaire et civile. En l’honneur de cette fête, le Centre régional pour la promotion de la langue et la culture chinoises auprès de MGOU a organisé une réunion avec de hauts invités  de l’ambassade de Chine en Fédération de Russie et les partenaires chinois de l’université.

Plus de 150 personnes sont venus à MGOU pour célébrer cet évènement. Des enseignants, employés, étudiants, invités étrangers et des représentants de l’ambassade de Chine en Fédération de Russie y ont assisté.

Accueil des invités d’honneur à MGOU

Lors de la cérémonie d’ouverture, Mme Lobanova T.N., directrice du Centre régional pour la promotion de la langue et la culture chinoises auprès de MGOU, a souligné l’importance des contacts économiques et culturels entre la Russie et la Chine: « La Chine est désormais la deuxième économie mondiale et le partenaire stratégique de la Russie ».

Gorbunov D.V., premier vice-recteur de MGOU a remercié les partenaires étrangers pour une longue coopération en termes d’échanges universitaires et de recherche scientifique conjointe. Aujourd’hui, l’université coopère avec 70 pays partenaires, et la Chine est loin d’être la dernière: onze universités chinoises mettent en place la formation des étudiants dans le cadre de programmes d’enseignement et de recherche communs avec MGOU.

Intervention de M. Gorbunov D.V., premier vice-recteur de MGOU

Côté chinois, M. Cao Shihai, ministre de l’ambassade de la république populaire de Chine dans la Fédération de Russie, a évoqué les possibilités de coopération dans le domaine de l’éducation. Il a souligné que, grâce aux succès économiques remarquables qu’elle a connus aujourd’hui, la Chine doit son soutien à l’URSS et à la Fédération de Russie. Au cours des années de coopération entre les pays qui participaient à des programmes communs en Chine, 156 installations industrielles ont été construites dans les industries de charbon, de l’énergie et de la construction de machines. Aujourd’hui, plus de 20 000 étudiants russes font les études en RPC et plus de 35 000 Chinois en Fédération de Russie, et plus de 100 centres d’étude de la langue russe fonctionnent en Chine. Cao Shihai a exprimé le fait que ses jeunes compatriotes découvrent avec enthousiasme la culture russe.

Wang Hongbo, président de l’Association pour la culture et l’éducation russo-chinoise, a partagé avec le public son expérience des études et des activités professionnelles en Russie. Il a souligné la gentillesse, l’ouverture d’esprit et l’intelligence de nos concitoyens, qui résonnent dans le cœur des invités étrangers.

Wang Hongbo, président de l’Association pour la culture et l’éducation russo-chinoise

La deuxième partie de la manifestation a été marquée par deux conférences intéressantes et enrichissantes prononcées par V.E. Baghdasaryan, doyen de la Faculté d’histoire, de science politique et de droit de MGOU. La première portait sur l’axe géopolitique Moscou-Beijing dans le discours humanitaire. Celle de M. Egorov V.G., directeur adjoint de l’Institut des pays de la CEI parlait des fondements historiques et culturels des relations russo-chinoises. Lors de la réunion, une question cruciale de la mise en œuvre de projets économiques conjoints et de recherches scientifiques a été abordée. Une attention particulière a été accordée au discours historique sur la formation et la réalisation du potentiel des relations bilatérales entre pays.

Des étudiants participants à l’événement présenté une plate-forme interactive inter-facultés où les étudiants ont pu tester leurs connaissances de l’histoire de la Chine et des relations diplomatiques entre la Russie et la Chine et fabriquer des drapeaux chinois de leurs propres mains.

Résultats du fonctionnement de la plate-forme interactive

La fête a fini par des performances artistiques données par des invités de Chine. Ils ont lu un poème de Mao Zedong et interprété des chansons dans leur langue maternelle.

Performances artistiques

Pour terminer, il faut constater la volonté et le désir communs des représentants des deux puissances de renforcer la confiance mutuelle, d’apporter un soutien et de promouvoir les relations dans la nouvelle ère d’un monde multipolaire.