L’Université d’État de la Région de Moscou (MGOU) est montée de la 85e à la 75e place au classement Webometrics. En 6 mois, MGOU a montré directement une progression de 10 positions! L’enquête avait été menée auprès de 1058 universités russes, au total. Dans le classement international Webometrics près du Conseil supérieur de la recherche scientifique (CSIC) les universités ont été évaluées selon les critères suivants: contenu de leurs sites Internet officiels, qualité et caractère unique de contenu et transparence d’informations. Afin d’établir le classement de juillet 2021, les enquêteurs ont appliqué une méthode de janvier dernier. Il était, de nouveau, construit compte tenu des 3 indicateurs:

Transparence – 50% – la quantité de réseaux externes (sous-réseaux) qui redirigent les liens vers les pages Web de l’université. Sources d’information – Majestic et Ahrefs.

Accessibilité – 10% – le nombre de citations du Top – 210 auteurs de chaque université. Source de données – Google Scholar Profiles.

Excellence – 40% – la quantité de travaux universitaires dans la période 2015 – 2019                     du TOP 10 % les plus cités dans chacun des 27 domaines scientifiques. Source de données – Scimago.

Pour information:

Le classement Webometrics (Webometrics Ranking of World Universities) est un indicateur global des activités de recherche des universités sur Internet. En s’y retrouvant, l’université a la possibilité de comparer les résultats de ses travaux de recherche avec ceux de toute autre université dans le monde. Une place dans le classement indique une contribution réelle de l’université au bien-être mondial sur le plan scientifique, ce qui dépend entièrement de sa WEB activité.