Le 23 juin 2020, la 7e Conférence internationale scientifique en ligne «Langues romanes: interaction des langues et des cultures», organisée par le Département de philologie romane de la Faculté des langues romano-germaniques, s’est déroulée avec succès à l’Université d’État de la région de Moscou. La tenue d’une conférence internationale tous les deux ans est déjà devenue une bonne tradition.

La manifestation portait sur la promotion des langues romanes en Russie. Plus de 50 personnes, dont des enseignants de diverses universités de la Fédération de Russie, des étudiants en licence et master ainsi que des doctorants ont participé à ses travaux.

Parmi les invités figuraient des experts principaux français, suisses, brésiliens et italiens en matière de langues romanes.

Des discours de bienvenue adressés aux participants de la conférence  ont été prononcés par Mme Elena Alexandrovna Pevtsova, vice-recteur chargée de la recherche de l’Université d’État de la région de Moscou, docteur en droit, professeur, M. Fabrice Rousseau, Conseiller de coopération et d’action culturel de l’Ambassade de France en Russie, Directeur de l’Institut français de Russie, Mme Veronika Petrovna Chabanova doyenne de la Faculté des langues romanes et germaniques, candidate des sciences philologiques, professeure agrégée.

Dans leurs interventions, ils ont chaleureusement salué tous les invités et participants à cet événement si important non seulement pour le développement de la science nationale, mais aussi pour le renforcement de la coopération variée pédagogique et culturelle avec les universités partenaires à l’étranger.

En cette période dure de pandémie pour l’humanité, la solidarité et l’interaction dans divers domaines sont nécessaires.

Les interventions faites à la session plénière par Mme Natalia Mikhailovna Vasilyeva, une éminente chercheuse-romancière, scientifique émérite de la Fédération de Russie, académicienne de l’IPA, docteur en sciences philologiques, professeur du Département de philologie romane, Mme Rita de Cassia Paiva et Mme Anna Maria de Silva, professeurs du Brésil, M. Yves Bordet, chercheur suisse du Centre linguistique Lucien Tenier, Mme Armelle Jacquet Andrieux, professeur de l’Université de Paris (France), Mme Gabriella Cerrone, son étudiante et chercheuse à l’université (Italie), ainsi que

  1. Igor Vladimirovitch Skouratov, responsable de la filière de philologie romane du Département des langues romano-germaniques, docteur en philologie professeur, et M. Pierre-Alain Dumont, maître de conférences du département, citoyen français, représentent une preuve vivante de ladite situation.

Lors de la discussion, des questions d’actualité de la romance moderne, en particulier la phonétique, la lexicologie, la grammaire, la littérature, la traduction, ont été abordées.

À l’issue de la session plénière, les invités ont exprimé une fois de plus leur gratitude aux organisateurs de la conférence, qui s’est terminée par l’interprétation de la chanson connue dans le monde entier intitulée «Le temps du muguet» en tant que symbole de l’amitié et de la compréhension mutuelle entre les peuples.