Le 12 mars 2020, à MGOU, s’est tenue une réunion planifiée dans le cadre du séminaire nationale scientifique et méthodologique portant sur les «Idées avancées en matière d’enseignement des mathématiques en Russie et à l’étranger» (superviseur est Mme Tatyana Ivanovna Kuznetsova, docteur en sciences pédagogiques, professeur à l’Université d’État de Moscou Lomonossov, Académicien de l ‘Académie internationale des sciences de l’ éducation pédagogique, secrétaire est Mme Daria Anatolyevna Zabotina).

Participants au séminaire

M.Oleg Viktorovich Kuzmin (Université d’État d’Irkoutsk), chef de l’UFR de théorie des probabilités et de mathématiques discrètes, docteur en sciences physiques et mathématiques, professeur, enseignant émérite de la Fédération de Russie et Mme Elena Yuryevna Kuzmina (Lycée auprès de l’Université d’État d’Irkoutsk), directrice, enseignante de mathématiques, candidate des sciences physiques et mathématiques, professeur agrégé, éducatrice honorée de la région d’Irkoutsk ont présenté une intervention sur le thème « Assurer la mise en œuvre d’une formation spécialisée en mathématiques en vertu des normes éducatives publiques de l’enseignement général secondaire ».

O.V. Kuzmin, intervenant et Mme T.I. Kuznetsova, superviseur du séminaire

Les intervenants ont souligné que le contenu de l’éducation était un modèle d’ordre social, c’est-à-dire un ensemble d’exigences de la société par rapport à ce qu’une personne devrait savoir et en être capable, posséder de quelles qualités. L’éducation porte un caractère social et historique, puisqu’elle est déterminée par les enjeux et objectifs à un stade ou à un autre du développement de la société, les traditions et la stratégie de l’État dans le domaine de l’éducation. Ses objectifs et valeurs évoluent sous l’influence de processus socio-économiques complexes dans la société moderne (exigences de la vie, niveau de développement économique et technique du pays, compétences scientifiques, niveau de développement de la philosophie, de l’art, de la science, de la morale, du droit, de la politique, de l’attitude envers la religion). Des technologies numériques modernes représentent un défi mondial, car elles déterminent une situation où chacun peut devenir un participant ou un initiateur de tout événement d’importance planétaire. La jeunesse de nos jours grandit avec la compréhension que les individus doivent trouver leur place non seulement au sein de leur propre pays, mais aussi dans le monde entier à travers leur propre perception en tant qu’une unité d’un espace macroéconomique hautement compétitif. Actuellement, la nécessité de résoudre les problèmes de «numérisation» dans toutes les sphères de l’activité humaine oblige l’école à changer les approches de l’enseignement des mathématiques et de l’informatique, à sélectionner leur contenu, renforce le rôle d’une section des mathématiques discrètes dans l’éducation mathématique des élèves, et actualise la transition de l’enseignement de la discipline «Technologie» basée sur des données techniques et obsolètes des technologies de l’information et de la robotique. Une demande évoluée en termes de qualité de l’enseignement nécessite une école moderne pour perfectionner l’enseignement, dont l’élément principal est la mise à jour opportune de son contenu à tous les niveaux.

Au cours du séminaire, ont été posées des questions à résoudre dans la formation du contenu des programmes éducatifs:

Est-il possible, en enseignant une matière pendant une période de temps différente, de donner le même contenu (il s’agit d’un apprentissage de base ou bien formation accélérée)?

Est-il possible de donner de divers contenus profonds dans le même délai?

La position principale du lycée de Université d’État d’Irkoutsk consiste à faire comprendre que tout le monde doit être enseigné également bien, mais la quantité de connaissances dans chacune des matières doit être différente. Le lycée met en œuvre les voies suivantes visant à trouver une solution sur le sujet: mise au point de programmes d’études pour les cours obligatoires en classe, ceux en option et les activités parascolaires avec des niveaux différents de contenu; programmes d’apprentissage individuels et à distance. Les exigences pour que les élèves maîtrisent bien les programmes d’enseignement de base devraient être étroitement liés aux conditions d’organisation des activités éducatives. Un système de programmes de cours approfondis de mathématiques discrètes et d’informatique a été créé et est mis en œuvre avec succès au lycée dans le cadre de l’enseignement de base et parascolaire. Le cursus comprend des cours de formation en rédaction de bout en bout: «Développement de la pensée combinatoire-logique» pour les élèves en 5e à 7e années des études; «Mathématiques discrètes» pour ceux qui sont de 8e à la 11e année; « Engineering Graphics » pour les classes 5-7. Le système d’activités parascolaires comporte un programme éducatif du cours «Fundamentals of Robotics» pour les élèves de la 5e à la 11e année. Lors des leçons de mathématiques au lycée, on élève des personnes qui sont loin d’avoir des pensées standardisées mais bien au contraire, celles qui pourront réaliser leurs idées à l’avenir. En même temps, tous sont gagnants, même si à un moment donné l’enfant se lance dans une autre direction spécialisée, il apprendra à travailler en équipe, à réfléchir, à trouver des informations nécessaires et à apprécier un vrai spécialiste dans chaque membre de l’équipe. Une telle interaction a un effet positif non seulement sur les résultats d’apprentissage des élèves, mais également sur l’amélioration des compétences professionnelles du corps pédagogique. L’expérience prouve que le savoir-faire d’organiser des activités conjointes avec l’enseignant et les camarades de classe est étroitement liée à la capacité de collaborer avec les autres sur la base d’un modèle de communication positif, c’est-à-dire sur la base de la compréhension mutuelle, de la patience et du respect.

O.V. Kuzmin

V.A. Vasiliev, T.I. Kuznetsova, M.S. Milshtein, M.A. Petrova ont partcipé aux debats à l’issue de l’intervention. À la fin de la réunion, T.I. Kuznetsova, superviseur du séminaire a remis à O.V. Kuzmin et E.Yu. Kuzmina des certificats de participation active au séminaire de l’année scolaire 2018/2019.

 Remise des certificats 

                         A bientôt (lors des rencontres en classe et télétravail)!

Au cours de la réunion, une diffusion en ligne a été réalisée; au total, plus de 20 participants y étaient inscrits. La prochaine réunion du séminaire aura lieu le 9 avril 2020.